Gastornomie | à propos | Soupe d’ail contre soupe à l’oignon

Lagrein, Schiava et Törggelen

Où il est question de vin, de Törggelen, de Bernache, de rillettes, d'amis et de torticoli.

Lagrein ou Schiava Belles grappes de Lagrein

Vendanges dans le Haut-Adige. Les vendangeurs attrapent aussi souvent un torticolis qu'un tour de reins, car dans les vallées, les ceps forment un tunnel. La vendange s'effectue alors sous le "toit" de la vigne. On place une petite bassine sous les grappes et on donne un rapide coup de couteau. La tête et les bras en l'air.

Je découvre deux cépages. Le Lagrein, utilisé pour faire un vin rouge pulpeux comme une myrtille, notamment le Muri Gries. Et le Schiava, qu'on retrouve dans le Santa Maddalena, un autre vin rouge, qui bien que n'ayant aucun rapport avec le Saint Nicolas de Bourgueil, me le rappelle. Allez comprendre.


La source du torticoli La source du torticoli, les vendanges de Lagrein

Dans le Tyrol du sud, Schiava se dit Vernatsch et se prononce un peu comme Bernache.
La Bernache est une sorte d'oie, mais en Touraine, c'est le jus obtenu au début de la fermentation du raisin, pas encore du vin, sucré, trouble et assez laxatif, un verre ça va, deux verres...

On fête la Bernache avec des rillettes et des rillons et des amis. Dans le Haut-Adige aussi, mais on appelle ça Törggelen. 
Je Törggele, tu Törggeles, Ils/elles Törggelent.
 Les gens vont dans les fermes et boivent moult Vernatsch, et mangent des châtaignes, des Kaminwurzen, des Knödels, du Speck et des viandes grillées.

Le Haut adige

Comme quoi la Touraine, plutôt plate, et le Haut-Adige, plutôt pentu, ont beaucoup de choses en commun.

Lagrein

Et maintenant, soyons sérieux un instant avec une pincée de connaissances encyclopédique.

Mentionné pour la première fois en association avec le Haut-Adige dans un document historique datant de 1370, ce cépage autochtone est une icône de la viticulture dans le Haut-Adige. C'est le résultat d'un croisement naturel de Teroldego et d'un autre cépage indigène et est un parent de la Syrah. Le Lagrein s'épanouit dans les sites chauds du bassin de la rivière Bolzano où les sols sont riches en sable, gravier et porphyre.

Schiava

Jusqu'aux années 1970, ce cépage indigène était au cœur de l'élaboration du vin dans le Haut-Adige, c'est pourquoi il a longtemps été considéré comme une région viticole rouge. Les vins ont de la fraîcheur, des tanins légers et ronds, un degré d'alcool modéré et sont des compagnons idéaux pour les plats légers. Source : OT de Bolzano.